FAQ Bains et Thermorégulateurs


Q : Combien de temps faut-il pour réchauffer l'eau du bain à la bonne température ?


R : L'énergie thermique nécessaire pour réchauffer l'eau = (masse de l'eau en kg) x (chaleur spécifique de l'eau en J/kg°C) x (élévation de la température en °C)

Par exemple, combien de temps faudra-t-il pour un appareil chauffant de 1 kW pour réchauffer 12 litres d'eau de 17,5 °C à 80 °C ?

Énergie (J) = 12 kg x 4180 J/kg°C x (80-17,5 °C) = 3135000 W·s
3135000/1000W = 3135 secondes
3135/60 = 52,25 minutes

Ce calcul ne tient pas compte d'éventuelles pertes de chaleur. S'il y a perte de chaleur, l'opération sera un peu plus longue.

Q : Quel type d'eau recommandez-vous pour le bain-marie ?

R : Nous recommandons de l'eau distillée ou de l'eau déionisée avec un pH neutre. Cependant, de l'eau déionisée ultra-pure ou de l'eau RO avec une résistivité supérieure à 1 Mohm ne doit pas être utilisée, car elle peut lixivier le fer contenu dans l'acier inoxydable et provoquer un phénomène de corrosion. Si nécessaire, ajoutez de l'eau du robinet à l'eau pure du bain. On doit éviter l'utilisation de l'eau du robinet dure, car elle peut entraîner des dép#ts de tartre dans le bain et sur l'élément chauffant du thermorégulateur. D'autres composés salins dans l'eau du robinet comme les ions chlorure et sodium peuvent aussi entraîner des attaques et un phénomène de corrosion.

Q : Comment nettoyer mon bain-marie ?

R : En général, les bains doivent être nettoyés avec un détergent domestique ou un détergent de laboratoire, en utilisant une éponge ou un tissu doux. Les poudres à récurer, la paille de fer et les tampons abrasifs sont proscrits. Les formations de tartre peuvent être enlevées en utilisant un détartrant domestique léger et une brosse douce. Suivez les instructions du fabricant pour un usage adéquat. Rincez abondamment après le nettoyage, puis séchez l'appareil.

Q : Comment entretenir mon bain ?

R : Il est recommandé de vidanger, nettoyer puis de remplir à nouveau les bains de façon hebdomadaire, afin d'éviter le dép#t de sels et de contaminations. Ajouter de l'eau fraîche régulièrement permettra de renouveler l'oxygène qui préserve la couche d'oxyde de chrome sur l'acier inoxydable. Ceci est particulièrement important si l'eau a été portée à ébullition ou est restée stationnaire.

Les bains utilisés pour des applications biologiques et chauffés à des températures physiologiques peuvent devenir des environnements propices au développement d'algues, de moisissures et de bactéries dangereuses. Un réchauffement régulier à plus de 60°C pendant 30 minutes peut servir à la désinfection thermique du bain avant nettoyage. Si cette procédure ne peut être effectuée, on peut utiliser un biocide chimique. Vérifiez que le produit convient à l'utilisation sur acier inoxydable. N'utilisez pas d'eau de Javel (hypochlorite de sodium) ou d'autres solutions à base de chlore comme désinfectant.

Assurez-vous que le bain contient suffisamment de liquide pour recouvrir l'élément chauffant afin d'éviter l'assèchement du bain. Éteignez le bain pendant la nuit et lorsque vous ne l'utilisez pas. Si le bain n'est pas utilisé pendant une certaine durée, videz-le, nettoyez-le et maintenez-le à sec.


Q : Des petites tâches semblables à de la rouille sont apparues dans le bain. Est-ce de la corrosion ?

R : Il est en effet possible d'observer de telles tâches. Dans la plupart des cas, il s'agit de petites particules ferreuses à la surface du bain qui se sont oxydées, ce qui leur donne l'apparence de la rouille. Elles peuvent généralement être nettoyées en utilisant un nettoyant standard pour acier inoxydable et un récurrent plastique.

Q : Je veux maintenir mon bain à température ambiante, quelle est la façon la plus simple de procéder ?

R : Si l'appareil doit être maintenu proche de la température ambiante, un simple serpentin refroidisseur (code de pièce FCC01) fixé sur l'appareil d'approvisionnement en eau froide peut suffire. Le serpentin refroidisseur convient à l'usage pour des bains plus petits où la température doit être maintenue entre 5 °C au-dessus de la température de l'eau de refroidissement et jusqu'à + 5 °C au-dessus de la température ambiante. Pour des bains plus volumineux et des températures nettement inférieures à la température ambiante, un système de réfrigération sera nécessaire.

Q : Quelle est la différence entre un refroidisseur à plongeur et un refroidisseur à circulation ?


R : Le refroidisseur à plongeur possède un serpentin parcouru par le fluide frigorigène situé dans le bain, à c#té du thermorégulateur, à travers une ouverture dans la pièce de liaison. Avec un refroidisseur à circulation, le liquide du bain est mis en circulation par le thermorégulateur à travers son refroidisseur, qui contient un réservoir interne. Le liquide est refroidi à l'intérieur de l'appareil puis réintroduit dans le bain. Aucun des deux appareils ne possède son propre régulateur de température, la régulation est assurée par le thermorégulateur qui chauffe le liquide du bain pour maintenir la température de consigne. Si vous travaillez à basse température, veillez à utiliser un liquide de bain qui supporte les températures les plus basses que l'appareil peut produire. Le refroidisseur à plongeur représente souvent l'option la plus flexible, car on peut le retirer aisément si le bain doit atteindre des températures plus élevées.

Q : Est-il possible d'enregistrer et de réguler de façon continue la température du fluide du bain ?


R : Les modèles TU-20 peuvent être utilisés avec notre logiciel Techneworks que vous pouvez télécharger depuis notre site internet ou commandé sur un CD fourni avec l'appareil. Le logiciel permet de programmer différentes températures à distance et de les transférer via RS-232 au régulateur TU-20 qui régule la température du bain.